Les hauts

Le body de Marie : un patron, deux versions

Le body c’est une pièce que je n’avais jamais cousu ni même portée mais que j’avais très envie d’avoir dans mon dressing… Petit retour sur les deux versions du body de Marie que j’ai déjà cousues.

Le body de Marie

Le body de Marie

Lorsque j’ai découvert au lancement le livre Le body de Marie, écrit par Marie Poisson et publié aux éditions La Plage, j’ai tout de suite eu envie de coudre le mien. C’était d’autant plus un plaisir que j’avais participé quelques mois auparavant à un « atelier culotte » avec Marie chez Coudre Paris, et non seulement j’avais appris les bases pour coudre de la lingerie, mais en plus, ça avait été fort sympathique !

Ce livre propose deux versions : le body Ivonic, un body léger à bretelles, à porter sous un pull par exemple, et le body Lizaig, un body cache-cœur qui propose des manches longues, 3/4 ou courtes. Le livre inclus deux planches patrons grand format et les tailles se déclinent du 34 au 52.

Le body de Marie

En plus de proposer ces deux versions, le livre (de 47 pages !) regorge d’informations et de conseils utiles pour se lancer dans la couture de sa lingerie : choisir son matériel, sa mercerie, son tissu, adapter le patron à sa morphologie, poser des élastiques… Il propose également deux échancrures différentes pour chaque modèle, culotte ou shorty.

Pour ma part, je n’ai pas testé la version Ivonic, mais j’ai craqué pour la version Lizaig, avec son décolleté cache-cœur hyper joli et facile à porter.

Je n’ai réalisé aucune adaptation. Selon le tissu et son élasticité, mes deux versions diffèrent et sont plus ou moins ajustées. Pour moi, la vraie difficulté a été dans la pose du système de fermeture (parce que oui, soyons honnêtes, c’est compliqué : non seulement il faut que ça tienne bien mais en plus que ça soit confortable…). Après avoir opté pour un ruban de pressions en plastique, j’ai finalement tout démonté pour poser un biais à cheval et des petites pressions cousues à la main. Ce n’est pas encore optimal, mais c’est pour l’instant ce que j’ai fait de mieux.

Le jersey The Sweet Mercerie

Pour ne pas changer, c’est encore une fois un tissu The Sweet Mercerie que j’ai cousu ! Il faut dire que j’ai gagné un an de tissu sur Instagram lors de leur jeu concours de l’avent alors forcément, c’est un peu devenu mon fournisseur officiel !

Le body de Marie

Ils proposent un large choix de jersey fleuris, tous très beaux et d’une qualité au top. Seul inconvénient du jersey : il roulotte un peu lors de la couture, il est donc préférable de le coudre à la surjetteuse.

Enfin, pour les élastiques, vous pouvez opter pour différentes variantes (élastiques pré-pliés, à picots, etc.). J’ai trouvé les miens chez Rascol, mais Mercerie Extra propose également un large choix d’élastiques, de rubans, de fil…

To sew list

Patron : Le body de Marie – Marie Poisson – Editions La Plage
Tissu : Jersey fleuri – The Sweet Mercerie
Mercerie : Élastiques lingerie et boutons pression à coudre – Rascol

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *