Lifestyle

Ma visite au Centre national du costume de scène

Samedi 8 février, j’ai pris le train direction Moulins sur Allier… Mais pourquoi faire ?! Pour visiter le Centre national du costume de scène (CNCS) évidemment ! Retour en images sur cette journée intense placée sous le signe du costume et de la couture…

Centre national du costume de scène
Arrivée au Centre national du costume de scène, sous le soleil…

Avant de parler des expositions, quelques mots sur le Centre national du costume de scène. Je ne serai pas très longue, car vous retrouvez toutes les informations sur leur site Internet. Située dans une ancienne caserne, le CNCS a pour mission « la conservation, l’étude et la valorisation d’un ensemble patrimonial de 10 000 costumes de théâtre, d’opéra et de ballet […]. » Je reviendrai un peu plus bas sur ce lieu et toutes les infos pratiques pour préparer votre visite (parce qu’après ça, vous aurez forcément envie d’y aller) !

L’exposition permanente dédiée à Noureev

L’exposition permanente du CNCS est consacrée à Rudolf Noureev, l’un des plus grands danseurs du XXe siècle. En effet, à sa mort, la Fondation Noureev a fait don au CNCS d’une partie de ses biens et le musée a ainsi aménagé un espace de 350 m2 , dédié à la carrière et à la mémoire de cette étoile de la danse. Je ne connaissais ce danseur que de nom et cette expo m’a permis d’en savoir un peu plus sur sa vie extraordinaire…

Sur 3 salles, l’expo permanente se visite en un peu plus d’une heure. Les pièces exposées sont assez peu nombreuses mais magnifiques.

La première salle est consacrée à la carrière internationale du danseur et les premières vitrines exposent les costumes qui ont accompagné quelques uns de ses plus grands rôles. Pour des raisons de conservation, ces costumes sont exposés par roulement et changent tous les 6 mois environ. Un documentaire retrace également la vie et le parcours du danseur, à travers différents témoignages.

La deuxième salle est quant à elle consacrée à la vie de Noureev, avec une frise chronologique retraçant les dates clés de sa vie, et un accrochage de photographies de sa jeunesse.

Enfin, la troisième et dernière salle est dédiée à sa vie intime, avec notamment une reconstitution d’une partie de son appartement parisien, la mise en avant de pièces plus personnelles (comme de superbes kimonos japonais) ainsi qu’une maquette de son tombeau, composé de milliers de mosaïques.

Une exposition très intéressante pour découvrir ou redécouvrir ce danseur étoile au parcours incroyable.

L’exposition temporaire « Couturiers de la danse »

Centre national du costume de scène

Lors de ma visite, l’exposition temporaire était dédiée aux « Couturiers de la danse, de Chanel à Versace« . Cette exposition réunit 130 pièces, illustrant le costume de danse au XXe siècle.

Cette exposition s’intéresse tout particulièrement aux liens entre le monde de la mode et celui de la danse, et pour cause, de nombreux créateurs ont signé les œuvres exposées : Gabrielle Chanel, Yves Saint-Laurent, Jean Paul Gaultier, Christian Lacroix ou encore Karl Lagerfeld. Que du beau monde donc !

Centre national du costume de scène

Pour cette exposition, j’ai choisi de faire la visite guidée et j’avoue que je me suis complètement laissée porter par la guide (très intéressante d’ailleurs). L’exposition s’organise autour de 4 thèmes : Formes, Seconde Peau, Pas si classique et Matières.

Ces 4 thèmes permettent de découvrir le travail de différents créateurs, qui jouent tantôt sur la matière, la transparence, tantôt sur la forme, le mouvement et réinventent notamment le tutu (d’où le tutu carré présent sur l’affiche).

J’ai particulièrement été impressionnée (et admirative !) par les costumes de la maison Balmain, réalisés par Olivier Rousteing, entièrement brodés de perles, pierres et sequins… et très lourds ! A tel point qu’ils ont dû en enlever un peu pour que les danseurs puissent les supporter. Certaines vestes pèsent jusqu’à 3 kg ! Mes photos ne leur rendent pas vraiment justice, mais le travail et le détail est juste impressionnant…

Centre national du costume de scène

L’exposition montre également le travail réalisé par Karl Lagerfeld, Jean Paul Gaultier, Iris van Herpen ou encore Christian Lacroix pour revisiter le tutu… Une partie très colorée !

Enfin, et sans vouloir vous spoiler, la dernière salle (« Le théâtre de la mode ») est juste magnifique ! Des modèles exceptionnels, peu ou pas vus depuis longtemps. On quitte un peu le domaine du tutu pour se rapprocher de celui des robes, finement brodées.

Centre national du costume de scène

La visite guidée se fait en 1h, 1h15 environ. Et on en voit plein les yeux ! Je pense qu’il y a matière à une visite un peu plus longue, et j’ai un peu regretté de n’avoir pas plus de temps pour revoir certaines pièces. La scénographie et la mise en lumière sont très réussies, ce qui ne gâche rien ! La prochaine expo, dès cet été, sera sur le Carnaval de Rio, et je compte bien y retourner.

Et côté pratique ?

Si vous souhaitez vous rendre à Moulins depuis Paris, sachez qu’il existe des trains directs qui mettent 2h30 (soit environ 5h aller-retour). Ça peut paraître long mais si vous emmenez avec vous une bonne copine et/ou un livre, ça passe plutôt vite ! J’ai fait l’aller-retour sur la journée et c’est tout à fait faisable… Si vous avez une carte de réduction (ou si vous vous y prenez suffisamment tôt) comptez une soixantaine d’euros l’aller/retour.

Sur place, l’entrée du Centre national du costume de scène est à 7€ et la visite guidée à 5€, un tarif tout à fait raisonnable ! Le CNCS est ouvert tous les jours, de 10h à 18h, et à une vingtaine de minutes à pieds de la gare.

Enfin, vous pouvez déjeuner sur place car le CNCS propose un café-brasserie très sympa, avec des formules pour tous les goûts. Pour un samedi, c’était plutôt calme et très bon ! Comptez entre 15 et 20€. Et si en sortant il vous reste un peu de temps, je vous invite à prendre un verre au Grand Café, inscrit à l’Inventaire des Monuments Historiques et dont la déco de style Art nouveau a été superbement conservée.

Alors, on se retrouve à Moulins ?! 😉

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *